CFA HORTICOLE ET PAYSAGER JULES RIEFFEL – SAINT-HERBLAIN (44)

Lycée Jules Rieffel

C.F.A. Horticole et Paysager

Construction d’un bâtiment B.B.C. à Bilan Carbone Positif

PHILOSOPHIE H.Q.E.

QEB : CIBLES TP = 1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 10 – 13

COMMANDE – Concours d’Architecture

PROGRAMME – Construction d’un bâtiment B.B.C. à vocation d’Enseignement et à Bilan Carbone Positif

SURFACE (SHON) – 650 M2

SITE – Nantes – Saint Herblain (44)

MAITRE D’OUVRAGE – Région des Pays de la Loire / Pôle Education de Nantes

COUT DES TRAVAUX – 1 350 000 euros HT

CALENDRIER – Concours 2010 – projet lauréat – livraison en cours

ROLE – Maîtrise d’œuvre : mission loi MOP

BET STRUCTURES – ISATEG / Nantes (44)

BET FLUIDES – ISATEG / Nantes (44)

ECONOMISTE – ISATEG / Nantes (44)

ACOUSTIQUE – ACOUSTIBEL / Rennes (35)

COLLABORATEURS – Alexandre Clarard / Abdulrham Ajineh / Eugénie Niederberger

Le site prend l’aspect d’un vaste cadre naturel, très agréable, marqué par la trame de parcelles agricoles. Talus arborés, espaces boisés, fossés, haies, arboretum… sont tant d’éléments empruntés au vocabulaire du « Bocage » et qui témoignent de l’importance que prend l’élément végétal sur le site.  La conception d’un bâtiment pour un C.F.A. horticole et paysager doit intégrer au premier plan ce qui fait la spécificité de cette filière, le Paysage et l’Environnement. L’architecture du futur bâtiment doit avoir un regard spécifique sur le site et les abords directs.

« Il doit être un reflet, un dialogue avec le paysage ».

Il semble essentiel d’inscrire le nouveau bâtiment dans la continuité du site existant, très agréable, et de marquer fortement le lien entre les deux bâtiments du C.F.A. : installer un vrai secteur piétonnier, abriter les élèves sur le parcours (préau et parvis couvert), faire se regarder les deux bâtiments par deux entrées qui se font face. Le parvis d’entrée est un espace convivial, qui en se prolongeant sous le bâtiment invite à entrer. Les interventions sur l’existant se placent dans cette même logique de continuité et de dialogue.

Le nouveau bâtiment s’inscrit dans la trame orthogonale de l’ensemble, en alignement avec les bâtiments attenants. Son positionnement lui confère un rôle d’articulation et de hiérarchisation des différents flux existants. Son orientation Nord – Sud est optimale d’un point de vue thermique et idéale d’un point de vue acoustique (fait dos aux nuisances sonores de la RN65 au Nord).

Les toitures végétalisées et la noue paysagée prolongent le contexte végétal sur le projet. Elles peuvent avoir un rôle pédagogique et ont un impact positif sur l’écoulement des eaux pluviales et sur l’inertie du bâtiment.

Dans ce contexte, le bois s’est imposé tout naturellement, pour son caractère naturel, son origine végétale et pour son bilan carbone positif. Il structure, habille et met en scène le bâtiment, qui apparaît comme un bloc monolithique marqué par la répétition de lames étroites de bardage. On vient y creuser des vides (entrée couverte, terrasse haute…) et s’y installe un jeu sur le calepinage des lames et le dimensionnement des ouvertures strictement calé sur la fonction de l’espace abrité attenant, sur l’orientation et l’environnement paysagé. Ainsi, les brises soleil fixes au Sud apparaissent comme des lames qui s’ouvrent et se soulèvent, des parties ajourées sous forme de claustra se placent au droit des locaux techniques ou des locaux à faible besoin de luminosité… Les espaces de circulation s’ouvrent par des cadrages sur le paysage Nord très arboré (haies, arboretum…) pour un dialogue avec le paysage.

Ainsi, la peau des quatre façades, en s’imprégnant du Contexte au sens large (orientation, cadrages sur l’Environnement extérieur…, nature des locaux abrités) prend des aspects très différents. Le bâtiment devient un reflet, un dialogue avec le paysage, une architecture spécifique.

Les espaces intérieurs sont marqués par un hall toute hauteur qui distribue l’ensemble du bâtiment. Il joue aussi le rôle de puits de lumière et fait le lien entre les différents espaces programmatiques. Les circulations deviennent des lieux agréables, éclairés naturellement, s’ouvrent sur le paysage Nord (haies, arboretum…) et sur le parvis d’entrée. Elles attirent  l’Environnement végétal dans le bâtiment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s